Nous créons… des images de synthèses

QUne image de synthèse est une image entièrement virtuelle calculée par ordinateur. Elle représente un objet, un lieu, un ensemble de pièces… qui n’existent pas encore. Cela permet d’avoir une vision fidèle de ce que l’on est en train de concevoir et d’en parfaire son aspect, son design, ou ses fonctionnalités avant de le produire concrètement. Le champ des possibles est immense, du photoréalisme à l’illustratif en passant par les personnages ou les paysages, il faut adapter le style à ce que l’on a besoin de représenter. Une maison photo réaliste intégrée sur une photo du terrain permet au futur acquéreur de se projeter dans son projet de construction. Montrer comment fonctionne un objet avant même qu’il soit sorti des usines de production permet d’avoir un premier retour consommateur et de l’améliorer avant sa sortie officielle. Enfin d’un point de vue artistique, l’image de synthèse permet de créer des mondes et des personnages complètements fantastiques. Le dessin

Il convient de passer par l’étape papier, car la création d’une image de synthèse est longue. Se faire comprendre en dessinant permet de faire des choix et de canaliser par la suite la création 3D.

modelisation

La modélisation

La modélisation permet de traduire par des polygones la géométrie des objets que nous créons. En reliant des points dans un espace virtuel nous donnons la forme la plus précise de ce que l’on doit représenter.

Le squelette et le skin

Lorsqu’on crée des personnages, il convient de créer un squelette pour pouvoir l’animer. En effet la modélisation n’est que la peau du personnage. Le squelette permet de simuler les articulations et le mouvement. Le skinning c’est le lien qui permet à l’ordinateur de faire bouger la peau en fonction des mouvements du squelette pour que le personnage prenne vie. Chaque point de la géométrie est lié à un os du squelette.

texturing

Le Texturing

Une fois modélisés, les objets doivent prendre leur aspect final. On applique donc des textures (photos de matières) sur la surface créée afin de donner l’illusion d’une matière. Ce qu’on appelle le matériau en 3D permet de prendre en compte plusieurs paramètres de lors du rendu :

  • l’impact de la lumière
  • la manière dont se réfléchit cette lumière
  • la réflexion
  • le relief de la surface
rendu

Le rendu

Le rendu consiste à calculer l’image. C’est lors de cette phase que l’on place les lumières, que l’on met en scène l’objet, que l’on place les caméras pour que l’image calculée par l’ordinateur soit la plus fidèle à ce qui est recherché initialement.

compositing

Le compositing

Le compositing, c’est l’ajustement de l’image dans un logiciel de post-production (After effects lorsqu’il s’agit d’animation, photoshop lorsqu’il s’agit d’image fixe). Le logiciel 3D peut découper l’image en différentes passes de calcul (réflexions, relief, impact lumière, couleur…). Ces passes peuvent être ajustées en post-production. Cela évite de recalculer les images lorsqu’on a besoin de n’ajuster qu’un seul paramètre (les temps de calcul pour une image peuvent se compter en heures !). On ajoute enfin des éléments pour parfaire le rendu. De la photo, des effets de lumières, des illustrations… Tout ce qui permet de s’approcher au mieux du rendu final recherché.