Nous concevons… des applications

Les applications que nous réalisons peuvent être sous 2 configurations différentes, soit développées en format natif comme l’application Créadona ou alors sous une technologie Web, nous parlons à ce moment là de WebApplication, comme pour le site MonInterrupteur.fr.
Pour chacune des applications que nous concevons, nous employons des méthodes nous permettant d’être plus efficaces dans l’appréhension des projets.

Les applications natives

Définition

Elles sont téléchargeables depuis les principaux stores : AppStore, GooglePlay, Windows. Ces applications sont embarquées sur l’appareil utilisateur : Smartphone, Tablette, Phablette ou Ordinateurs.

Elles sont très performantes car elles nécessitent peu de chargements, et elles ont un accès direct aux principales ressources du périphérique : caméra (avant – arrière), micro, gyroscope accéléromètres, carte graphique …

Usages

Nous conseillons la création d’application native si l’usage qu’en auront les utilisateurs s’y prête. Une application native vous sera recommandée dans le cas où elle répond à au moins un de ces besoins :

  • utilisation fréquente (pratique)
  • nécessité d’un fonctionnement hors connexion
  • notification du propriétaire du périphérique
  • accès à des ressources matérielles du terminal
  • implantation de la marque sur les store

Les technologies de développement

Les développements cross-plateform

Afin de minimiser les coûts de développement, un développement permettant de cibler plusieurs plateformes peut être envisagé. Plusieurs technologies permettent de développer des applications cross-plateform. Ce marché est très concurrentiel et aujourd’hui il n’existe pas de solution de développement adaptée à n’importe quel besoin. Il est nécessaire d’avoir une vision complète de votre besoin avant de choisir la technologie de développement. Il est préférable d’anticiper vos besoins afin de ne pas avoir à changer de technologie cross-plateforme en cours de version d’application.

Les développements pour chaque plateforme

En revanche si les besoins de performance sont prépondérants ou si un seul OS est ciblé nous développons l’application dans le langage native au système d’exploitation : Swift pour iOS, Java pour Android …

Les WebApplications

Définition

Elles proposent une interface utilisateur proche d’une application native, mais en ligne. Le but est de créer un site internet qui ressemble à une application, mais avec une expérience utilisateur moins flatteuse car cette technologie reste encapsulée dans le navigateur et ne profite pas des ressources matériel du terminal. L’avantage de cette solution est de permettre d’accéder facilement à l’interface, comme pour un site web, il suffit d’une simple connexion internet.

Usages

Les WebApps sont adaptées pour la diffusion d’information ou de contenu dans une interface optimisée pour le terminal. Nous préconisons cette solution lorsque l’usage est occasionnel, en effet si la majorité des utilisateurs viennent seulement quelques fois sur l’application, il est préférable d’opter pour cette solution, moins onéreuse. De plus elle offre l’avantage d’être compatible sur un très grand nombre de plateformes grâce au HTML5. Ainsi un seul développement profite est profitable à tous les terminaux : TV, ordinateurs, tablettes et smartphone.

Les technologies de développement

Les langages de programmation utilisés sont les mêmes que les langages web, à savoir : HTML, CSS, HTML5, CSS3, JavaScript, Ajax, ect. Evidemment nous privilégions les langages répondants aux besoin de l’interface aussi bien en terme d’ergonomie que d’expérience utilisateur.

L’optimisation

A l’instar des sites internet nous apportons un soin particulier à optimiser les WebApp. Ceci afin de se rapprocher au maximum de la rapidité et de la fluidité d’une application native. Les ingrédients sont les mêmes que pour un site internet avec en plus une répartition de la charge de calcul entre ce qui peut être calculé sur le poste utilisateur et ce qui doit l’être côté serveur. Le performance des terminaux mobiles étant plus réduites que celle de nos ordinateurs, ce travail d’optimisation nécessite une grande vigilance.